Posté le 3 octobre 2022 - À la une - Devenir consultant

Symbole d’indépendance et de liberté, le statut de freelance a déjà séduit plus d’1 million de personnes en France. Devenir freelance implique cependant de grands changements dans une vie. Il est donc important de bien se renseigner avant de se lancer dans l’aventure…

Vous avez besoin de prendre le large ? Vous voulez travailler à votre rythme sans rendre de compte à personne ? Alors vous avez sans doute déjà pensé à devenir freelance. Mais face aux nombreuses spécificités de ce statut, il peut parfois être délicat de s’y retrouver… 

Rassurez-vous, 2i portage vous accompagne dans cette nouvelle aventure et vous explique tout ce qu’il faut savoir avant de devenir freelance.

  • Un freelance est un travailleur indépendant.
  • Un travailleur indépendant gagne en moyenne 3 440 € par mois.
  • Les freelances bénéficient d’une moins bonne couverture sociale.
  • Le portage salarial permet de profiter des avantages du freelancing sans les inconvénients.

Qu’est ce qu’un freelance ?

Un freelance est tout simplement un travailleur indépendant. Ce qui signifie qu’il exerce son activité sans lien de subordination avec ses clients.

Pour faire simple, cela veut dire qu’il n’a pas de contrat de travail et n’est pas soumis à l’autorité d’un employeur.

Cette absence de lien de subordination est donc avantageuse à bien des égards.

Quels sont les avantages d’un freelance ?

Le Freelance est indépendant par définition. Il peut donc :

  • Exercer son activité sans rendre de compte à un supérieur ;
  • S’organiser comme il l’entend ;
  • Fixer les tarifs qu’il veut.

Il n’a pas de compte à rendre

Vous en avez assez de votre patron ? Vous n’en pouvez plus de devoir rendre des comptes et de stresser à longueur de journée ? La volonté de s’affranchir de la hiérarchie est l’une des principales motivations des travailleurs indépendants.

Le statut de freelance semble donc idéal pour cela puisqu’il implique l’absence de lien de subordination. Ce qui signifie que vous n’aurez pas à suivre les directives d’un patron parfois très autoritaire.

Cependant attention, pour vivre, un freelance a besoin de clients et doit les satisfaire. Alors, si le rapport est évidemment différent, vous devez tout de même répondre à leurs exigences.

L’avantage majeur étant quand même que vous pouvez les choisir et vous défaire de ceux qui ne vous conviennent pas.

Il s’organise comme il l’entend

Commencer à travailler à 11 heures sans recevoir aucune remarque, aller chercher ses enfants à l’école… Les freelances ont bien souvent la chance de pouvoir pratiquer des horaires flexibles sans avoir à se justifier. C’est donc un avantage certain pour s’organiser comme vous le souhaitez.

Cependant, des horaires flexibles ne sont pas forcément synonymes d’un rythme de travail moins important. Eh oui, en tant que freelance vous êtes totalement indépendant, vous ne pouvez donc compter que sur votre travail pour générer des revenus.

Ce qui signifie que, même si vous pouvez fixer vos propres horaires, il vous faudra accomplir la quantité de travail nécessaire pour gagner suffisamment d’argent.

Il peut fixer ses propres tarifs pour être mieux rémunéré

Vous en avez assez de travailler pour enrichir une entreprise qui n’est pas la votre ? Vous voulez bénéficier intégralement de la valeur que vous créez ? Devenir freelance est un excellent moyen de travailler pour soi et d’augmenter ses revenus de manière substantielle. 

Un travailleur indépendant gagne en moyenne 3 440 € par mois contre 1 789 € pour un salarié. Il est donc évident que le freelancing paye mieux.

Pas de patron, pas de comptes à rendre, une meilleure rémunération… Ça fait rêver non ?

Vous avez envie de rejoindre les plus d’un million de personnes qui se sont laissé séduire par le statut de freelance en France ? Alors attention, s’il est vrai que ce statut peut faire rêver, il ne convient pas forcément à tout le monde. Il est donc important de bien en connaître les avantages mais aussi les inconvénients.

Quels sont les inconvénients du statut de freelance ?

Le choix de l’indépendance permet de s’affranchir de pas mal de contraintes mais présente tout de même son lot d’inconvénients :

  • Le freelance peut avoir des revenus instables ;
  • Les travailleurs indépendants doivent souvent travailler plus ;
  • Les freelances ont une moins bonne couverture sociale.

Des revenus instables

En tant que freelance vos revenus dépendent de vos clients. Il faut donc réussir à se vendre au juste prix pour réussir à se constituer une clientèle régulière.

Mais même avec une base solide, il est délicat de pouvoir compter sur des revenus stables. Eh oui, tous vos clients ne disposent pas des mêmes besoins et n’ont pas les mêmes capacités financières.

Il faut donc avoir une forte capacité de travail pour arriver à la rémunération souhaitée. En somme, vous devez travailler plus pour gagner plus.

Plus de travail

Remplir la mission d’un collègue en vacances, traiter un dossier qui vous ennuie… Vous imaginez pouvoir vous débarrasser de ces tâches ingrates en devenant freelance ? Alors, c’est vrai que, dans un sens, vous allez pouvoir choisir les missions qui vous plaisent. Vous pourrez donc faire ce que vous aimez.

Cet enthousiasme doit toutefois rester modéré car vous serez sans doute amené à réaliser certaines missions peu stimulantes pour certains clients.

Mais surtout, vous allez avoir une quantité de travail supplémentaire et non rémunéré à réaliser.

Les tâches administratives font hélas partie intégrante du quotidien d’un freelance. Même si cela ne vous enchante pas, vous ne pourrez donc pas y échapper.

Une moins bonne couverture sociale

Alors que le salarié jouit d’importantes protections sociales, le travailleur indépendant se retrouve un peu laissé pour compte sur ce point puisqu’il :

  • N’a pas droit au chômage ;
  • Ne bénéficie pas de mutuelle d’entreprise ;
  • N’a pas de congés payés ;
  • etc.

C’est pour cela que votre rémunération, en principe plus élevée, doit être gérée avec le plus grand soin. Par ailleurs, il vous faudra également souscrire à des solutions de protection complémentaires pour vous couvrir.

Ça y est, vous avez pesé le pour et le contre ? Vous êtes prêt(e) à devenir freelance ? Alors, avant de vous lancer, il faut savoir avec quel statut vous le ferez.

Quel statut juridique choisir pour devenir freelance ?

Devenir freelance n’est pas forcément compliqué mais il faut s’assurer de choisir le bon statut pour que l’opération s’avère la plus rentable possible.

Et généralement un travailleur indépendant a le choix, il peut exercer en :

  • Entreprise individuelle :
  • Auto-entreprise ;
  • Société unipersonnelle ;
  • Portage salarial.

L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle est assez facile à lancer puisqu’elle ne nécessite aucune rédaction de statuts ni aucun capital.

Elle implique cependant certaines formalités comptables et administratives qui peuvent la rendre complexe à appréhender si vous commencez tout juste votre activité.

C’est pourquoi le modèle de l’auto-entreprise a été créé en 2009.

Le statut d’auto-entrepreneur

Quand on débute en tant qu’indépendant, l’auto-entreprise est sans aucun doute le statut le plus avantageux. Il vous permet d’exercer votre activité en profitant de contraintes de gestion et de comptabilité allégées.

En revanche, les revenus d’un auto-entrepreneur sont plafonnés à :

  • 72 600 € pour les prestations de service
  • 176 200 € pour une activité commerciale

Il faut seulement faire attention car votre patrimoine professionnel et personnel sont communs. Ce qui signifie que si vous avez des dettes professionnelles vos créanciers pourront se servir sur votre patrimoine personnel.

Vous pensez dépasser les plafonds ? Vous voulez protéger votre patrimoine personnel ? Alors un autre statut sera peut-être plus adapté.

La société unipersonnelle

La société unipersonnelle permet de séparer son patrimoine personnel et professionnel. Ce qui signifie que votre patrimoine personnel (maison, voiture…) est protégé si votre entreprise a des dettes.

Ce statut implique bien évidemment de plus lourdes formalités de gestion et comptabilité que l’auto-entreprise mais permet de s’affranchir des plafonds.

Le portage salarial

Le portage salarial est une excellente alternative si le statut de travailleur indépendant vous fait peur.

En fait, il s’agit d’une relation tripartite entre :

  • Le porté (vous) ;
  • La société de portage (nous) ;
  • Le client.

Pour faire simple :

  • Le porté est salarié de la société de portage.
  • La société de portage effectue la mission pour le compte du client grâce au salarié porté.

Le statut de travailleur indépendant vous fait peur ? Vous avez envie de profiter des avantages du salariat sans les contraintes ? Alors vous allez voir que le portage salarial est sans aucun doute la solution idéale.

Pourquoi choisir le portage salarial quand on est freelance ?

Vous l’aurez compris, être indépendant a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Or ces derniers sont parfois délicats à surmonter.

Choisir le portage salarial est donc une solution plus que séduisante puisque cela vous permettra de :

  • Bénéficier des avantages du salariat (couverture santé, congés payés, chômage…) ;
  • Vous épargner les tâches administratives ;
  • Conserver votre indépendance ;
  • Vous consacrer à 100% à votre entreprise et son développement.

Vous l’aurez compris, devenir freelance est une sacrée étape à passer mais cela est avantageux à bien des égards. Il faut toutefois bien peser le pour et le contre avant de se lancer.

  • Par définition, le freelancing se caractérise par l’absence de lien de subordination et de contrat de travail.
  • Être freelance permet d’organiser votre travail comme vous l’entendez.
  • Les indépendants bénéficient de moins de protections que les salariés.
  • Le portage peut vous permettre de conserver les bénéfices du salariat tout en gardant votre indépendance.