Posté le 30 janvier 2019 - Devenir consultant

Après avoir découvert comment construire votre offre de service pour vos clients et après un atelier sur L’e-réputation du consultant, 2i Portage vous a présenté ce jeudi 24 mars 2016 à La Cantine à Toulouse un atelier concernant la facturation d’un consultant indépendant ou autrement dit : comment calculer le prix de vos missions ou de vos prestations.

Le prix de vos prestations constitue une question vitale pour le développement et la pérennité de votre activité.

Il n’est pas facile d’avancer seul sur ces questions. A la suite de cet article : faites vos hypothèses, réalisez vos calculs, interrogez votre entourage, lancez votre étude de marché,…  et consultez une société de portage salarial pour vous accompagner dans votre projet.

Les éléments de facturation incontournables pour un consultant

Que vous soyez formateur, coach, développeur, ingénieur ou manager, vous vendez votre temps de travail à l’heure ou à la journée. Le temps n’est pas extensible et constitue la première contrainte dans votre business plan.

Vous pouvez compter sur une moyenne de 218 jours travaillés par an.

Vous ne facturerez malheureusement pas tous les jours, car un consultant ou un freelance doit prévoir des temps de veille et d’autoformation, de prospection client, de rendez-vous client avant-vente, de développement de son réseau, de communication sur son activité et aussi un peu d’administratif (courrier, email, téléphone) même si vous êtes en portage salarial. Vous pourrez au final compter entre 50% à 60% de jours facturés. Soit de 109 à  130 jours facturés en moyenne par an.

Combien vaut ma journée de consultant ?

Vos prestations freelance, de formation, de coaching ou de conseil sont généralement devisées à la journée voire à l’heure. Vous devez vous fixer un coût minimum de prestations à l’heure et à la journée.

Pour réaliser ce calcul, partons du salaire net mensuel que vous souhaitez avoir, et remontons ainsi jusqu’au chiffre d’affaire nécessaire.

Méthode de calcul du coût de votre journée :

Salaire Net Annuel souhaité :

+ Charges Salariales

+ Charges Patronales

+ Frais éventuel (km, repas, papeterie,…) avec un maximum de 15% du CA.

+ Frais de Gestion de 2i PORTAGE,

 

= Chiffre d’affaire à Facturer,

 

Chiffre d’affaire / Nbre de journées travaillées dans l’année (entre 109 et 130)

= Prix à facturer pour votre journée.

 

Certains éléments peuvent varier comme les frais ou bien le nombre de journée travaillée.

Un exemple de ce calcul est détaillé dans la présentation à la fin de l’article.

Nous vous invitons à réaliser vous-même vos simulations de salaire à partir de votre chiffre d’affaire. Un outil simple mais ô combien utile pour tous les consultants qui souhaitent connaitre leur salarie net à partir d’une mission, ou établir un devis pour un client à partir du salaire net désiré.

Une méthode simple, et à la louche est de doubler le salaire net pour avoir une première approximation de votre chiffre d’affaire, sans note de frais.

Maintenant que vous avez votre prix jour ou bien une fourchette de prix pour vos prestations, il faut les tenir devant vos clients.

Vendre votre prestation à votre prix :

Avant toute chose, votre prix journée et votre rémunération doivent être cohérents avec le marché, pour cela vos pairs ou 2i PORTAGE peuvent vous aider à connaitre les prix marché. Vous trouverez, à titre indicatif, une grille de prix/jour pour des consultants indépendants en fonction du métier.

Ce prix doit aussi avoir une cohérence avec : votre région, la taille de l’entreprise de votre client et la crédibilité de vos expériences.

En face du client s’entame la négociation qui aboutira à votre facturation réelle. Un bon conseil : avant d’établir toute tarification ou tout devis mécaniquement, vous devez vous assurer que votre client est prêt à vous commander la prestation. Pour cela vous devez gagner sa confiance, lui démontrer votre crédibilité et qu’il découvre la valeur ajoutée, pour lui, de votre prestation.

Ne vous battez pas sur un prix, mais sur la valeur ajoutée que vous apportez à votre client.

Diminuez ses prix de journées, pour avoir un client ou obtenir une première mission, n’est pas une bonne idée, car vous ne pourrez jamais remonter vos tarifs avec ce client. Son réseau professionnel peut connaitre le coût de votre journée et il devient compliqué d’annoncer d’autres tarifs.

Entre le prix désiré de vos journées et le prix réellement facturé, il y a parfois un écart c’est le jeu de la négociation. En revanche fixé vous rapidement un prix plancher sous lequel vous refuserez de travailler et ceci pour deux raisons. Premièrement, parce qu’il faut vous assurer un salaire décent et correct par rapport à vos attentes, en effet si vous baissez vos tarifs vous devrez travailler plus de jours et vous consacrerez moins de temps à la prospection, au réseautage et à vos clients vous entrez dans une spirale descendante. Deuxièmement, il y a un seuil de prix en dessous duquel vous ne serez pas professionnellement crédible.




Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *