La prospection du Freelance : Comment trouver ses missions ?

La prospection du freelance : elle ne s’improvise pas, elle s’organise.

Une chose est sûre, lorsque l’on se lance dans son activité de freelancing, on souhaite l’exercer à 100%.
Mais une étape en amont, pourtant essentielle, est souvent complexe à aborder par les travailleurs indépendants : la prospection. Cet atelier lève donc (un peu !) le voile sur sur cette étape obligatoire mais pouvant paraître technique et peu abordable de prime abord.

OUI, grâce à la mise en place de bons outils, d’une bonne organisation et d’un petit budget, un freelance déterminé trouvera des missions à coup sûr.

Le secret pour trouver des missions en freelance : une prospection sur mesure 

Avant de commencer la prospection, il faut que vous sachiez ce que vous vendez, sur quel marché et qui sont vos cibles : votre prospection doit d’appuyer sur votre business plan. A vous de mettre en place ensuite votre stratégie d’approche.
Vous êtes seul donc vous devez être flexible et réactif, oubliez le phoning et le porte-à- porte : travailler plutôt votre réseau, cherchez la proximité.


 

N’oubliez pas qu’un bon consultant est souvent recommandé, le bouche à oreilles (BAO) est crucial dans votre activité.
Prenez du temps pour travailler votre image : cartes de visites, présence sur les réseaux sociaux, blogs, site internet (…) Votre image sera le carburant de votre prospection.

Trouver ses premières missions de freelance : petit budget et bons outils

Le budget ne doit pas-être le facteur numéro un lors de la prospection. Le Freelance devant être en veille permanente, le seul point sur lequel vous allez investir, c’est le temps. Et ce n’est pas la prospection dite  « active » qui sera la plus chronophage, mais la prospection « passive », le travail de fond réalisé pour vous faire connaître et reconnaître. Mais ce sera aussi la plus payante !

Les étapes de la prospection passive, essentiel pour créer et véhiculer une bonne image :
 

  1. La veille : avec des outils tels que feedly, tweetdeck (veille concurrentielle sur twitter) etc…
  2. La production de contenu : elle va vous permettre d’être identifié comme expert, de créer,une communauté, de générer des leads et ainsi de l’acquisition de prospects qualifiés.
  3. Le partage de ce contenu sur les réseaux sociaux : avec des outils de programmation comme Hootsuite, ou encore Slideshare.
  4. La publication de votre profil Freelance : sur des plateformes dédiées (Greaaat, Foylo, Gun.io,Toptal), les portfolios, les collectifs de freelance (Vanille Fraiz, Pulz), les marketplaces (404works, hop work etc.)

Pour encore plus de détails et d’informations sur la prospection du freelance, n’hésitez pas à consulter le slideshare ci-dessous :