La méthode Jugaad : Stratégie fondamentale du Freelance ?

 

La Méthode Jugaad, qu'est ce que c'est ? 


Jugaad, « C’est l’histoire d’un mec… »

La méthode Jugaad prend tout son sens lorsque l’on connait l’histoire de Kanak Das.
Kanak Das, cet Indien qui, pour se rendre au travail, devait et quotidiennement passer en vélo sur une route cabossée, pleine de nids de poule et de trous en tout genre. Il y en avait tellement qu’il ne pouvait même plus les éviter. Il se posa alors une question toute simple « Si je ne peux pas refaire la route, comment pourrais-je adapter mon vélo à cette route ? »
C’est alors qu’aidé de ses dix doigts et d’un cerveau bien construit, il imagina un vélo à propulsion, capable de comprimer l’énergie provoqué par le choc de la roue avant percutant un trou, pour ensuite libérer cette même énergie dans la roue arrière. Kanak das transforma alors les bosses et les trous en énergie de propulsion !

C’est ça, la méthode Jugaad : optimiser ses ressources pour s’adapter à son environnement et devenir efficace. Ou l’art de faire plus avec moins.

Après l’Histoire, les langues. Jugaad vient de l’hindi et signifie littéralement « ingéniosité ». Mais le terme Jugaad s’est par la suite largement vulgarisé pour désigner une technique d’innovation particulière ou « une solution innovante, improvisée, née de l’ingéniosité et de l’intelligence » *. Le terme s’est tellement démocratisé que certains y voient non plus une stratégie, mais une philosophie de vie. Celle de tirer parti de l’adversité et de transformer un problème en force.

La méthode Jugaad : c'est l'état d'esprit de l'autoentrepreneur

L’innovation Jugaad consiste donc à trouver des solutions simples, peu coûteuses, faciles à mettre en place, en optimisant les ressources disponibles au maximum. Elle apparait alors comme une stratégie essentielle pour tout travailleur indépendant.
Le Freelance, pour faire grandir son activité, se doit alors de penser Jugaad, de manger Jugaad, de dormir Jugaad. Un esprit en veille et une réflexion quotidienne. Encore faut-il se poser les bonnes questions. 
Navi Radjou, consultant en stratégie, spécialiste de l’innovation et du leader ship, intervenant à la Silicon Valley ou encore à l’Université de Cambridge, rappelle les grandes règles à suivre lorsque l’on veut suivre cette stratégie frugale :
 

  • Economiser au lieu de gâcher : optimisez vos ressources au maximum. Partez de l’existant pour créer de la valeur.
  • L’inclusion au lieu de l’exclusion : profitez de la diversité des clients, des rencontres. Développer toujours plus votre réseau.
  • Penser et agir de manière flexible : oubliez les modes de pensées linéaires, ne vous attachez pas à un seul modèle de business, mixez les techniques.
  • Viser la simplicité
  • Suivre son cœur 
     

Incontestablement, cet état d’esprit, déjà adopté par tous les entrepreneurs indiens, est en plein boom. D’abord réservé aux pays émergents comme l’Inde, la Chine, le Brésil ou encore les pays africains, pays dans lesquels les contraintes sont nombreuses et les ressources limitées, cette pratique s’est largement démocratisée dans les pays occidentaux. Certaines grandes entreprises, à l’instar de Renault, Siemens ou encore General Electrics, se sont déjà laissées séduire par ce concept : sur tous les marchés, les contraintes peuvent devenir des opportunités et il est possible de faire mieux avec moins.

Un concept qui correspond d’autant plus à tous les travailleurs indépendants. Le freelance qui aujourd’hui adopte cette stratégie, qui est capable de convertir l’adversité en opportunité, aura toutes les clés pour réussir.
 

Et vous, êtes-vous un autoentrepreneur Jugaad ?

 

* description de la stratégie Jugaad selon Navi Radjou.