Portage salarial vs Auto-entrepreneur

Pour débuter une activité de conseil vous avez à votre disposition 3 statuts : l’auto-entreprenariat, la création d’entreprise (SARL ou SASU) et enfin le portage salarial et les avantages qui accompagnent ce statut . Pour vous aider, 2i Portage crée plusieurs infographies comparant ces différents statuts juridiques vous donnant la possibilité de mieux choisir la forme juridique de votre activité professionnelle. Adaptez votre statut juridique à votre projet, vos besoins et à votre future activité !

Sur le net, les informations sont nombreuses mais aucun tableau synthétique n’est mis à votre disposition pour faciliter la compréhension des différents statuts. Avec ce petit comparatif entre le statut d’autoentrepreneur et le portage salarial, il ne vous reste qu’à comparer pour savoir quel statut vous convient le mieux.

Portage salarial ou micro-entrepreneur : comparez pour mieux choisir

Choisir son statut juridique en tant que consultant indépendant

Limitation du chiffre d’affaires

Le CA d’un autoentrepreneur est limité à 33 200€. Au-delà de cette limite l’entrepreneur peut faire appel à une société de portage pour compléter sa rémunération. En effet, le portage ne possède pas de plafond de chiffre d’affaires.

Couverture sociale

Alors que l’autoentrepreneur relève du régime fiscal de la micro-entreprise, le portage salarial quant à lui fait bénéficier à ses portés du statut de salarié et de tous les avantages qui lui sont liés (retraite, santé, …).

Déduction des frais professionnels

L’autoentrepreneur ne peut déduire aucunes charges de ses frais professionnels alors que ceux-ci sont déductibles en portage salarial.

Assurance chômage 

Le régime d’auto-entrepreneur ne donne pas l’accès au chômage contrairement au portage salarial qui vous donne droit à l’acquisition des droits de protection au chômage.

Accès aux formations

L’accès aux formations est réservé sous certaines conditions lorsque l’on est entrepreneur. Si vous êtes porté vous bénéficiez de l’accès aux formations que vous souhaitez, comme tous salariés.

Crédibilité

L’autoentrepreneur a des difficultés de développement à cause de la réticence des entreprises (RCP, insécurité juridique, risques professionnels, …) alors qu’une entreprise de portage salarial apporte des garanties (juridiques et financières) pour rassurer les entreprises clientes.

Trésorerie

Le porté bénéficie d'une avance de trésorerie (salaire payé à la facturation) alors que l'auto entrepreneur doit attendre le paiement des factures clients. 

Obligations comptables / administratif

Alors que le porté n’a aucune démarche administrative ou comptable à réaliser, l’auto-entrepreneur quant à lui doit tenir un journal de ses recettes avec une comptabilité simplifiée.